Infos

Blog en repos saisonnier

- Pas de liseuse pour le moment, je me consacre donc au livre papier! Désolée
- Jeunes ou moins jeunes auteurs, nous sommes disposés à lire vos manuscrits et ce quel
que soit le thème pourvu qu'on ait l'ivresse.

Rechercher dans ce blog

Chargement...

dimanche 28 août 2016

[Critique film] - "American Nightmare 2 : Anarchy" de James DeMonaco

Titre original : The purge 2

Date de sortie cinéma : 23 juillet 2014
Réalisé par James DeMonaco

Acteurs:
-  Frank Grillo, Carmen Ejogo, Zach Gilford
...
Distributeur : Universal Pictures International France
Genre : Action
Durée : 1h43min

Synopsis

Shane et Liz, formant un jeune couple, se retrouvent bloqués dans leur voiture pendant la purge annuelle et ne savent plus quoi faire ; pendant ce temps, Eva et Cali sont sauvées de justesse d'un kidnapping par Léo, un homme participant à la purge annuelle. Les deux groupes finissent par se retrouver dans la rue et coopèrent pour survivre à cette nuit.


En un mot?
Mon avis
Celui-ci aurait dû remplacer le premier, plus sombre, plus surprenant « The purge 2 » c’est enfin le film, qui prend la mesure de son sujet et qui l’exploite. Il y a de l’injustice, de la vraie comme on en voulait, du suspense, mais aussi des révélations surprenantes. Quelque peu cliché par moment (le mec qui sauve les gens parce que : tu-te-laissais-pas-faire-alors-je-suis-venue).
Le plus fameux étant ce personnage qui fait des vidéos sur son blog et qui veut en finir avec la purge (ce qui passera forcément par plus de violence). "Vous faites le jeu du gouvernement : ne quittez pas" et qui porte un béret comme le Ché. La révolution que je dis.

Mais au-delà de ça, c’est surtout la société qui en prend un coup et particulièrement les riches .
Parce qu’avoir du fric de nos jours est une porte ouverte à tous les excès. Les riches ne payent plus pour aller chasser dans la savane, ils payent pour de la purge tranquille : dans leur pays. Mais avec du monde pour les voir pratiquer leur sport (purge mondaine).
"The purge 2" aborde des sujets épineux, ce qui impressionne surtout c’est cette possibilité qu’un jour, nous pourrions en arriver là.

A voir ? Oui, bien meilleur que le premier, même si la fin est quasi identique. Foncez.

dimanche 21 août 2016

[Critique film] - "Paranormal activity" de Oren Peli

Titre original : Paranormal activity

Date de sortie cinéma : 02 décembre 2009
Réalisé par Oren Peli

Acteurs:
-  Katie Featherston, Micah Sloat
...
Distributeur : Wild Bunch Distribution
Genre : horreur
Durée : 1h26min

Synopsis

Un jeune couple suspecte leur maison d'être hantée par un esprit démoniaque. Ils décident alors de mettre en place une surveillance vidéo durant leur sommeil afin d'enregistrer les évènements nocturnes dont ils sont les victimes. Les images récupérées de septembre à octobre 2006 ont été montées en un film de 86 minutes, "Paranormal Activity".

© - Wild Bunch

En un mot?
Mon avis
Ce dimanche, je me suis concoctée une petite après midi film d’horreur. Quoi de plus normal de faire ce marathon pour cette saga emblématique: Paranormal activity.

J’avais déjà vu le premier, qui m’avait moyennement plu. Une de mes connaissance m’a juré avoir eu la peur de sa vie dans le deuxième. J’ai tellement entendu parlé de l'avant dernier que je me suis décidée (a tout regarder).

Je n’aurais pas du poursuivre mon visionage, pour deux raisons : C’est toujours la même chose et c’est toujours la même chose. Visiblement on ne se donne même plus la peine de préciser d’où viennent les vidéos qu’on voit dans le film (et ça techniquement ça me trouble). Il ne se passe rien pendant 1h15, puis des hurlements commencent ensuite on ne comprend plus rien de ce qui se passe …. etc et c’est le générique… je schématise, mais pas tant que ça. Il faudrait songer à arrêter cette franchise, qui semble tourner en rond sur son nombril et qui commence sérieusement à s’essouffler. Un film qui ne tient que par des jump scares et des cris ne vaut pas grand chose à mes yeux. Je ne comprends pas l'engouement que les gens ont pour ce film. Si vous aimez.... N'hésitez pas à m'expliquer pourquoi. Un mystère serait résolu ^^

Préféré regarder un classique d’horreur (comme l’Exorcisme) ou "The Conjuring" (qui m’a fait peur, c’est dire qu’il fonctionne).

A voir : Non, ça ne vaut pas le coup.

dimanche 19 juin 2016

Saint-Maur en poche ou une grande librairie à ciel ouvert...


Depuis maintenant 8 ans, la Griffe Noire, célèbre librairie dont l'un des tenanciers, Gérard Collard, est chroniqueur culture à la télé, organise le festival du livre de poche. C'est d'ailleurs en regardant le Magazine de la Santé sur France 5 que j'ai eu envie de découvrir certains livres. Aussi, cette année je me suis lancée : à moi St Maur en poche ! Et pour faire ça bien, j'y suis allée accompagnée par l'une de mes amies qui partage ma passion des livres (et qui habite St Maur au passage... pratique !).

Voici donc les aventures de Christine et Christina (ou Dumb & Dumber, vous allez comprendre pourquoi...) au paradis des livres.

Tout commence à mon arrivée chez Christina, la discussion s'engage sur comment y aller, y aura-t-il de place pour se garer... et finalement Mr nous propose de nous déposer et de venir nous rechercher le moment venu. Optimistes que nous sommes et pensant l'évènement indoor, nous arrivons près de l'évènement avec nos petits pulls sur le dos, quant nous nous rendons compte que 1- c'est en plein air (même si les livres et les auteurs sont à l'abri) et que 2 - de gros nuages gris (très très foncés...) pointent le bout de leur nez. C'est alors que Mr nous dit qu'il y a un parapluie dans le coffre et là, c'est le drame : Christina et moi sortons de la voiture, Christina se dirige vers le coffre pour récupérer le parapluie quand Mr s'en va et que Christina se retrouve plantée au milieu de la route et que la pluie se met à tomber 2 secondes plus tard... VDM !!! J'en rigole alors que j'écris ces quelques lignes mais sur le moment c'était un peu la loose !

Bref, nous voilà à St Maur en poche, et là, je ne sais plus où donner de la tête, il y a tellement de livres, dans tous les sens, des affiches avec les recommandations de la Griffre Noire, d'autres qui annoncent les dédicaces des auteurs, un peu de monde, même si on peut circuler... c'est à la fois étourdissant et enivrant, je ne sais pas par où commencer ! Alors nous récupérons un plan et nous partons en exploration dans chaque allée... et nous nous rendons  vite compte que nous sommes à l'opposé de ce que nous pensions ! Ah le légendaire sens de l'orientation des femmes ;-)

Quoiqu'il en soit, rien n'empêche notre amour des livres de s'exprimer : une jolie couverture, hop dans le panier, une personne (que nous nous connaissons pas...) nous recommande chaudement une histoire, hop dans le panier, une averse qui tombe et qui nous coince près d'un auteur, quelques échanges de mots et hop dans le panier... et ainsi de suite ! Je vous laisse imaginer la pile... pas si énorme que ça au demeurant (on va dire qu'on a pris une bonne vingtaine de livre à nous deux, ça aurait pu être bien pire !). Mais finalement le plus redoutable était notre duo : Christina me recommandait des auteurs et des livres et vice versa... et hop hop hop dans le panier :D

Et maintenant un aperçu de nos rencontres :

Je tenais absolument à rencontrer Sophie Jomain qui est une auteure dont je possède quasiment tous les livres. C'est pour vous dire si je suis fan ! Il me manquait les étoiles de Noss Head, n'étant pas particulièrement fan des loup-garous, je ne m'étais pas encore lancée et finalement elle a pris le temps de nous expliquer l'histoire et un peu la mythologie qu'elle a développée autour et le charme a opéré ! Au passage, nous avons eu quelques infos sur ses prochaines sorties : la fin de la trilogie Cherche jeune femme avisée devrait sortir en janvier prochain (youpi !), quant à la suite de Pamphlet contre un vampire, elle n'est pas prête de voir le jour car elle est prise par ses autres projets.





Un peu plus loin, Christina m'a conseillé pour ma fille de 4 ans les livres de Christian Jolibois : les p'tites poules. Chose drôle, le livre était déjà dédicacée pour une Claire, fille de l'auteure et sa première lectrice <3


Continuant un peu plus loin, c'est moi qui arrête notre expédition en apercevant un Odieux Connard (n'y voyait rien d'insultant ^^). Il s'agit d'un blogueur qui tient le blog d'un odieux connard qui me fait mourir de rire à chaque fois. La première fois que je l'ai lu, il s'agissait de son résumé (très personnel) de Twilight 3 qu'un ami m'avait envoyé. En tout cas, pour un connard, il est très sympa, on a discuté quelques minutes (oui, je lui ai parlé de Twilight), et arrivée à la maison je découvre que le premier chapitre de son livre parle de... Twilight !!! (Vous ai-je dit que j'aimais Twilight ? comment ça non ? va falloir que je me rattrape dans un prochain post :p)



C'est alors qu'une pluie torrentielle s'est de nouveau abattue sur nous, au moment où je me trouvais dans le coin des polars. Du coup, je profite d'être à peu près au sec pour discuter avec l'auteur à côté de moi que je découvre alors : David Moitet. Je lui ai avoué franchement que je ne le connaissais pas, il m'a alors expliqué l'ambiance de ses livres et comme j'aime à le faire, je lui ai demandé lequel était son préféré... vous connaissez la suite... hop ^^



Toujours dans le coin des polars, au détour d'une allée, nous sommes tombées sur le stand des auteurs de la série médiatico-politique W3 - le sourire des pendus dont j'avais déjà parlé dans les sorties livresques suite à l'enthousiasmante chronique de Gérard Collard. La boucle est bouclée puisque c'est à son salon que j'ai décidé de sauter le pas et de l'acheter.

En nous dirigeant doucement vers la sortie nous nous sommes arrêtées chez Nickolas Butler, un auteur dont Christina a lu le premier livre, Retour à Little Wing, qu'elle a aimé au point de me poser un ultimatum : soit je l'achetait, soit elle me l'offrait ! Au final, il a fini comme tous les autres au fond du panier accompagné d'une info : le troisième roman de l'auteur sortira en août.

Et finalement, la dernière dédicace a été celle de l'un des premiers livres que nous avions repérée et qui nous avait été recommandé par une lectrice qui attendait impatiemment la venue de l'auteure. En repassant la seconde fois, il y avait pas mal de monde (le livre était déjà dans notre panier à ce moment là) ce n'est qu'au troisième passage que nous n'avons pas eu à attendre pour le faire dédicacer par l'auteur Gaëlle Nohant. Nous plaisantions avec elle sur le fait qu'elle avait des rabatteurs dans le salon qui rameutaient les gens vers son stand quand une lectrice de passage en a profité pour nous dire que nous devions absolument lire son livre... avec tous ces encouragements, nous n'avions vraiment pas le choix ;-)


Et voilà, il était temps de rentrer à la maison... après avoir attendu un temps fou que les caisses soient libres ! Et bien oui, puisqu'il s'agit d'une librairie à ciel ouvert, on peut prendre tous les livres qu'on veut sans payer (enfin presque !). C'est très pratique d'un côté, on peut flâner sans se poser de questions, mais d'un autre, quand ça fait déjà 20 minutes qu'on fait la queue et qu'il recommence à pleuvoir (et que le parapluie est toujours dans le coffre de Mr) y'a plus qu'à prier pour que la gentille voisine avec son parapluie nous fasse une petite place (encore merci à vous ^^).

En tout cas, j'ai passé une super après midi en compagnie d'une personne que j'apprécie, à me balader au milieu de ces montages de livre ! Si vous aussi vous aimez les livres, n'hésitez pas à visiter ce petit coin de paradis (et n'oublier pas votre parapluie !).

mercredi 15 juin 2016

Bac Sucré du 15 au 19 juin 2016 ou quand de grands pâtissiers ouvrent leurs portes...

Il y a quelques jours, j'ai reçu une invitation de la part d'Ellen de Fleurs Rebelles : l'accompagner à l'inauguration de l'évènement Bac Sucré, qui met à l'honneur les pâtissiers, chocolatiers et autres commerçants du quartier de la rue du Bac à Paris, avec toute une série d'évènements tels que cocktails, démonstrations et dégustations ! Soyons honnêtes, je n'ai pas hésité longtemps avant d'accepter (vous savez moi, dès qu'on parle de manger ^^).

Et voilà le jour J ! Je suis arrivée un peu en avance sur Ellen, je décide donc d'aller voir la Pâtisserie des Rêves dont une amie m'a parlée qui se trouve juste à côté du lieu de l'évènement... Y'a pas à dire, cette pâtisserie porte bien son nom, elle est toute jolie, les pâtisseries sont comme des bijoux dans leur écrin. Et je n'ai pas pu m'en empêcher, j'ai acheté quelques biscuits (très très bons... et oui, j'achète des biscuits avant d'aller à une dégustation, je suis incorrigible !).

Enfin je retrouve Ellen, et nous voilà devant des petites choses qui nous appellent en nous chuchotant des "mangez moi" "par ici" "non, moi d'abord"... et bien entendu, je n'ai pas voulu les décevoir. D'ailleurs j'ai été épatée par le self contrôle d'Ellen qui a pris le temps de faire des photos de tout alors que je m'étais lancée à corps perdus dans la dégustation méticuleuse de chaque bouchée.

La toute première a avoir subit mon analyse approfondie a été "un été à Paris" par Angelina : du biscuit crumble aux fruits frais en passant par le biscuit Joconde, la compotée à la framboise et la mousse à la vanille, tout était tellement léger et tellement gouteux... j'en bave encore tellement c'était bon ! J'ai dû me faire violence pour ne pas engloutir le plateau à moi seule (ça aurait fait désordre...).

Après m'être raisonnée, j'ai tourné la tête et là je suis tombée sur la boulangerie Secco qui présentait, entre autre petites choses sucrées - notamment des chouquettes yummy yummy - des gougères (des choux salés au comté - une spécialité bourguignonne). Pour la petite histoire, mon chéri est bourguignon et sa tante fait les meilleures gougères que je connaisse, et pour une fois, j'en ai dégusté qui n'avaient pas à rougir de la comparaison : pas du tout sèches et bien garnies, de vraies bonnes gougères ! A côté de ça, il y avait un pain dont les fruits rouges confis avaient imprégnés la mie de leurs goûts sucrés, ça se mangeait comme un bonbon, un délice ^^

Il y avait aussi un stand de cocktails lactés (sans alcool pour moi, je conduisais !), bonne idée pour faire passer tout ça. J'ai gouté le Milky Colada, et moi qui n'aime pas trop les boissons lactées, j'ai trouvé ça très bon.

A côté, la Grande Épicerie présentait un choux (avec un craquelin praliné je pense, légèrement croustillant, miam !) garni d'une mousse vanille et d'une mousse abricot à tomber ! 








La chocolaterie Chapon, fabricant de cacao / chocolatier et bar à mousse au chocolat (tout un programme ^^) était également présente avec ses mousses au chocolat au goût aussi bon que la meilleure des mousses au chocolat maison :D





 
Jacques Genin proposait ses pâtes de fruits aux parfums litchi, kiwi, mangues passions... mon préféré : ananas :)








Ma dégustation s'est terminée par un échange avec le chef de la maison Dalloyau qui avait concocté deux macarons (un à la fraise et un autre framboise / pamplemousse / yuzu, qui contrairement à ce à quoi je m'attendais n'était pas du tout acide ou amer mais très fruité et très frais) et deux bouchées cocktails : la première étant une tartelette cheesecake ultra légère avec une compotée abricot très gouteuse, la seconde une compotée de cassis sur un sablé chocolat blanc avec du thym, un mélange très surprenant : en premier le cassis explose en bouche et une fois le goût du fruit passé, le sablé et le chocolat prend la place et finalement le thym qui arrive tout en subtilité... une tuerie !!!

D'autres étaient également présents pour participer à cette orgie fête du sucre mais j'ai dû partir avant d'avoir pu tout goûter (sans oublier de prendre quelques petites gourmandises à partager avec chéri-chéri ^^).

Pour résumer, je crois qu'on peut dire que j'ai passé une très très bonne soirée. J'ai l'habitude de me faire plaisir en dégustant des pâtisseries et autres gourmandises, mais là je dois bien avouer que la qualité était un cran au dessus. Les desserts n'était pas trop sucrés, on sentait le vrai goût des fruits (qu'ils soient en mousse, en compotée ou en pâte) et je me suis fais plaisir en ne me privant de rien.

Alors si vous aussi vous avez envie de déguster ces merveilleux desserts, n'hésitez pas à vous rendre rue du Bac entre le 15 et le 19 juin 2016, c'est un vrai bon plan sortie qui vous fera découvrir des pâtissiers de talents que ce soit à travers les ateliers gratuits ou en dégustation dans leurs boutiques.
Retrouvez le programme par date ici ! 

Je vous invite également à lire l'article d'Ellen sur son blog les Fleurs Rebelles avec encore plus de détails et de jolies photos qui finiront de vous convaincre que le Bac Sucré est l'évènement gourmand à ne pas rater ;-)
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...