Infos

Blog au ralenti

- Pas de liseuse pour le moment, je me consacre donc au livre papier! Désolée
- Jeunes ou moins jeunes auteurs, nous sommes disposés à lire vos manuscrits et ce quel
que soit le thème pourvu qu'on ait l'ivresse.

Rechercher dans ce blog

vendredi 18 avril 2014

[Critique livre] - "La cour des innocents" de Fabien Pesty

Titre original : La cour des innocents
 
de Fabien Pesty


Parution: 07 mars 2014
Editeur: Paul & Mike

ISBN: 978-2-36651-035-5
Nb. de pages: 190 pages
Public : Adulte

http://paulemike.com/livre.php?id_livre=7
https://www.facebook.com/auteur.pesty.fabien
http://stipe.over-blog.com/article-la-cour-des-innocents-123164821.html

Résumé
Non coupables, fous, irresponsables, ingénus, ils ont tous un alibi valable : ils étaient victimes d'eux-mêmes au moment des faits. Ce sont des choses qui arrivent et dont on parle, entre autres choses, à travers ces quinze instantanés d'histoires, parfois sombres, souvent cyniques, mais toujours à l'humour ravageur.

On y croise des enfants, des vieux qui jouent, un clochard, une caissière de péage et un requin-marteau. Mais aussi des guest stars telles que Thierry Rolland, Dieu, la maman de Jacky du Club Dorothée ou le hollandais qui a gagné à l'Alpe d'Huez un jour. A noter que le policier des Village People a décliné l'invitation.

«Joyeusement féroce» - Alain Emery

1er prix - Jugon-les-Lacs 2010 pour Les valises
1er prix - Fontaine-Française 2011 pour La caissière du péage de Chatuzange-le-
Goubet
Prix spécial du Jury - Prix Don Quichotte, concours francophone de la nouvelle 2012 pour Passage à tabac


En un mot? Innocents
 

Mon avis 
L'année dernière j'ai eu la chance de pouvoir lire une grosse partie des histoires présentes dans ce recueil. Le 01 mars de cette année et j'ai appris que l'auteur sortait son livre aux éditions Paul & Mike. Il n'en fallait pas plus pour que je me replonge avec délice dans son univers à la fois décalé, drôle et pas franchement discret dans l'humour noir. Mais comme une de mes préférées n'est pas dans le sommaire j'ai décidé de faire grève du clavier. (La nouvelle : "Le gang des moustaches", hey ouais). Voilà, voilà, voilà... à la place je vais me regarder "Pacific Rim". 
Puisque personne ne me croit ... ma deuxième (de nouvelle, vous suivez?) préférée c'est "Helene Icks" et HEUREUSEMENT, elle, elle est là. Pas d'excuses donc, je suis obligée de vous dire ce que je pense du recueil de nouvelles de Fabien Pesty "La cour des innocents"
Comme dirait Benjamin Castaldi : C'est énormeeee!

De temps en temps je lis des nouvelles (vous devriez faire ça aussi), ce style court oblige l'auteur à être créatif et addictif dès le début, sous peine de perdre son lecteur. On entre donc très rapidement dans le vif du sujet et pendant quelques pages on est comme aspiré dans l'univers de l'auteur. Si il réussit son pari, il n'y a pas d'autre frustrations qu'un goût de trop peu parce que le terme de l'histoire arrive trop vite. Sinon, même 5 pages peuvent paraître insurmontables ... Écrire une nouvelle c'est un risque, c'est un format qui ne nous est plus vraiment familier. Rassurez-vous Fabien Pesty y arrive haut la main! 
J'ai toujours tendance à trouver les histoires trop courtes quand j'aime une lecture, ce recueil en compile plusieurs où un ajout de quelques centaines de pages ne m’aurait pas plus choquée que ça. Je pense faire une pétition pour que "Helene Icks" passe à 250 pages. Lisez-là vous comprendrez.

Avec un style incisif et décapant l'auteur nous trimballe d'histoires en histoires sans jamais nous laisser un moment de répit. Tantôt triste, tantôt nostalgique ou complètement barré ses histoires sont de celle qui laisse  une trace dans votre inconscient. C'est un nouvel univers à chaque fois, une nouvelle approche de l'humain et on ne s’ennuie pas. On parle d'éthéromanie, de folie, de lâcheté, de bêtises ou bien encore de méchanceté ou d'oublie, des traits du caractère humains qui ne sont pas tous reluisant mais que Fabien Pesty s’emploie à faire sortir au grand jour.
Cynique mais bourré d'humour à chaque ligne, ce livre ne peut (j'en suis certaine) que vous plaire. Son ton est libre, sans entrave ni gène. J’espère qu'il le gardera même si il dépasse Guillaume Musso question vente :)

Celle qui m'aura le plus remué : "Passage à tabac"
Celle que j'aime le plus : "Helene Icks" 
Celle que j'aime le moins : "Au bout du monde, à gauche"

Et pour finir un petit extrait qui m'a fait éclater de rire dans le tram  :
"Pendants ce temps, la mère passait un ultime coup de serpillère aux sols, la maison serait propre comme rarement dans l'année. Voilà une femme qui a toujours vécu avec cette phobie que la maison ne soit pas présentable aux éventuels cambrioleurs. Imaginez que le bruit se répande dans le milieu des malfrats : plus aucun d'entre eux ne daignerait alors remettre un jour les pieds de biche dans cet intérieur négligé!" Les valises.

A lire? absolument, et ensuite parlez-en autour de vous, cette auteur mérite d'être connu!

  • Histoire: 8/10
  • Imagination, invention: 7/10
  • Personnages: 8/10
  • Ambiance générale du livre: 8.5/10
  • Lecture: 9/10
  • Présentation générale du livre (couverture, illustration...): 7.5/10
  • Addictivité: 8/10

Ce qui donne: 8/10

Vu sur le site de Fabien Pesty

Donc on peut trouver le livre dans les librairies suivantes :
- Librairie Egrevilloise (Egreville, 77)
- Librairie Calligrammes (Sens, 89)
- Nouvelle Librairie Polinoise (Poligny, 39)
- Les Temps Modernes (Orléans, 45)

Mais aussi sur les sites marchands de l'internet (comme Amazon, au hasard...)

Le recueil existe en version numérique, sur plein de plates-formes différentes :
- ePagine
- Kobo
- Amazon
- Fnac
- Nolimstore
- Virginmega
- Starzik
- Youboox

Vous pouvez aussi me le commander directement, sous le manteau, contre 12€ (et pour 2€ de plus, les frais de port sont offerts !!! Profitez-en vite). Je me ferai un plaisir de vous le dédicacer.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...